Quand faut-il faire un bilan orthophonique ?

Bilan orthophonique

Le bilan orthophonique a pour objectif de prévenir, évaluer et traiter les troubles du langage et de la communication, pouvant notamment être liés à des atteintes des organes vocaux ou des lésions cérébrales.

A quel moment faire un bilan orthophonique ?

Les parents sont toujours très attentifs sur le développement de leurs enfants, et le remarquent très rapidement, s’il y a quelque chose de pas normal chez eux. Par exemple, ils ne parlent pas assez, ne progressent pas très bien selon leur attente. Or chaque enfant a son propre rythme pour grandir et évoluer, ce n’est pas une science exacte. Par contre si vous trouvez que lorsque le trouble du langage oral ou écrit persiste dans le temps, et perturbe l’évolution de l’enfant ou son apprentissage de la lecture et de l’orthographe, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin traitant.

Il est très important de détecter le plus tôt possible un défaut de langage oral ou écrit, il ne faut pas pour autant céder à la panique. Voici quelques signes qui vont vous aider à savoir quand faire un bilan orthophonique :

Trouble du langage oral

  • Le bégaiement ou les troubles de la phonation (le R par exemple) ou certains sons (le ch. devient s ou j).
  • Difficulté à se faire comprendre par des gestes ou par des mots.
  • Difficulté à comprendre.
  • Retard dans le développement du langage ou le langage est très déformé, ce qui va modifier la communication.
  • Difficulté à manger, ne reconnait pas les textures ou les gouts, ce qui perturbe la prise alimentaire.

Trouble du langage écrit

Les signes peuvent être détectés dès les premiers pas scolaires de l’enfant si les difficultés à apprendre sont importantes. Voici quelques signes à ne pas prendre à la légère :

  • Une difficulté à lire qui peut même être un refus catégorique.
  • Une très grande lenteur à la lecture.
  • D’importantes fautes d’orthographe.
  • Incompréhension des règles de grammaire.
  • N’arrive pas à mémoriser l’orthographe des mots.
  • Confusion de sons à la lecture et en orthographe.
  • Difficulté de la compréhension écrite.

Pour éviter que la situation ne s’aggrave, certaines difficultés du langage méritent d’être traitées le plus tôt possible, d’où la nécessité de faire un bilan orthophonique.

Comment éviter un bilan orthophonique ?

Les mesures de préventions ont pour objectif d’éviter que certains troubles ne s’aggravent et de faire en sorte qu’ils puissent être guéris au fil du temps. Certains retards se rattrapent tout seuls, mais cela dépend de l’enfant, de son environnement et de l’importance de ses difficultés.

  • Faire un bilan ORL et ophtalmologique en cas de difficulté pour parler ou comprendre (après avoir consulté votre médecin traitant).
  • La lecture, entendre, lire, cela renforce le langage (proposer des livres dès le plus jeune âge).
  • Pour les plus petits, éviter de faire répéter à l’enfant quand un son ou un mot n’est pas bien dit, mais lui proposer la bonne forme.
  • Éviter les écrans pour favoriser les expériences où l’enfant est acteur.

Le bilan orthophonique aide aussi les adultes atteintes d’une pathologie neurologique comme l’AVC, maladie d’Alzheimer ou celles ayant été victimes de traumatismes.